Pourquoi y a-t-il des accents en français ?

0
70

Bien qu’ils soient une partie importante du français écrit, les accents sont apparus beaucoup plus récemment que les lettres qu’ils surmontent. On estime leur apparition à partir de la Renaissance, au 16e siècle. Pourquoi sont-ils apparus et à quoi servent-ils ? Éléments de réponse.

Les accents en français indiquent la prononciation

Bien qu’il puisse être ennuyeux de devoir se rappeler de les ajouter au-dessus de certaines lettres, les accents en français ont une fonction d’aide. En effet, ils permettent aux locuteurs de savoir exactement comme une lettre, ou une syllabe, doit être prononcée.

Prenons l’exemple du double accent dans le mot élève. S’il n’y avait pas d’accents sur les deux premiers {e}, vous ne sauriez pas nécessairement qu’ils ne se prononcent pas tous les deux de la même manière. Sans parler de la subtile différence dans la façon dont ils doivent être prononcés.

Ils évitent la confusion entre les mots

La plupart d’entre nous connaissent quelqu’un qui surexplique tout ou énonce complètement l’évidence. Les accents en français jouent parfois ce rôle. Dans la plupart des contextes, il serait assez difficile de confondre a (le verbe avoir à la troisième personne du présent) et à (la préposition invariable), mais cet accent grave est là juste au cas où…

Des marqueurs historiques

La plupart de ceux qui aiment la langue française et l’étymologie peuvent être épris d’un sentiment de nostalgie en croisant un accent circonflexe. Bien sûr, c’est ennuyeux (comme tous les accents en français) de devoir se rappeler de mettre ce petit chapeau sur une voyelle. D’autant plus que cela n’a aucune incidence sur la prononciation de la lettre qu’il coiffe. Mais c’est un petit retour dans le temps.

En effet, à quelques exceptions près (comme pour éviter de confondre du et ), un accent circonflexe indique qu’il y a longtemps, un {s} suivait la lettre accentuée. C’est vraiment fascinant car cela offre un moyen facile d’imaginer la prononciation de certains mots : forest, devenu forêt, tempeste, devenu tempête, ou encore goust, devenu goût. Même le verbe être s’écrivait autrefois estre. Pour mieux vous en rendre compte, lisez les Essais de Montaigne dans leur édition originale.

Faut-il mettre un accent sur une majuscule en français ?

La langue française a des règles bien établies et très strictes en général, et en particulier concernant l’accentuation. Sur une minuscule, omettre l’accent constitue une faute d’orthographe. Pour les majuscules, en plus de constituer une faute d’orthographe, ne pas mettre un accent peut ralentir la lecture, créer de la confusion et même modifier complètement le sens d’une phrase.

Donc, à la question Faut-il mettre un accent sur une majuscule ? la réponse est simple et évidente : oui.