Scolarisation des enfants

0
84

École primaire

À l’école primaire, les enfants quelle que soit leur origine sont obligatoirement inscrits dans:

  • une forme ordinaire, correspondant à leur niveau, pour suivre des cours dans lesquels la maîtrise de la langue n’est pas fondamentale (musique, arts plastiques, etc.);

    et

  • sous forme d’initiation (CLIN) pour assister quotidiennement à des cours en français pour non-francophones.
Le temps passé sous ces formes spécifiques varie selon les besoins de chaque élève, mais dépasse rarement un an.
Les élèves âgés de 8 à 12 ans, fréquentant les classes CE2, CM1 et CM2, peuvent, s’ils sont confrontés à des difficultés d’apprentissage, suivre un programme périscolaire organisé en divers lieux par des associations avec la collaboration du personnel enseignant.

Enfin, certains districts scolaires ont également développé des dispositifs plus flexibles de formation linguistique dans lesquels les élèves peuvent bénéficier de classes de rattrapage intégrées (CRI).

L’étude de la langue d’origine est proposée dans certaines écoles. Cet enseignement est dispensé par des enseignants recrutés par les pays d’origine où des accords bilatéraux existent.
Cet enseignement peut également être dispensé, en dehors des heures de classe, dans les locaux de l’école si un accord a été signé avec les consulats concernés.

Écoles secondaires inférieures et supérieures

Dans les lycées et lycées, les élèves étrangers ou d’origine étrangère sont obligatoirement inscrits

  • une forme ordinaire, correspondant à leur niveau, pour suivre des cours dans lesquels la maîtrise de la langue n’est pas fondamentale (musique, arts plastiques, etc.);

    et

  • sous forme d’initiation (CLIN) pour assister quotidiennement à des cours en français pour non-francophones.

Le temps passé sous ces formes spécifiques varie en fonction des besoins de chaque élève, mais dépasse rarement un an.
Les élèves n’ayant eu que très peu ou pratiquement pas d’éducation dans leur pays d’origine sont admis dans une classe d’accueil pour élèves non scolarisés (CLA-NSA).
Enfin, certains districts scolaires ont également mis au point des dispositifs plus flexibles pour l’enseignement des langues grâce auxquels les élèves peuvent bénéficier d’unités de cours d’accueil temporaires (MAT), dispensées quelques heures par semaine par un enseignant suppléant.

L’étude de la langue d’origine dans l’enseignement secondaire peut se faire en la choisissant: comme première langue moderne de la sixième année; comme deuxième langue moderne en quatrième année; ou comme troisième langue moderne en deuxième année.
Lorsque cela est impossible, le Ministère de l’éducation propose des cours de langues et de cultures d’origine dans les établissements du premier cycle du secondaire et du secondaire professionnel, en dehors des heures de classe. Cet enseignement est assuré par du personnel mis à disposition par les pays concernés sur la base d’accords bilatéraux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici