Est-ce que les robots remplaceront les professeurs ?

0
751

Un jour, les machines remplaceront-elles les professeurs ? Cette question semble venir tout droit d’un film de science-fiction, mais si c’était l’avenir de l’enseignement ? Aujourd’hui, les robots éducatifs sont d’excellents équipements pour aider les professeurs afin d’économiser leur temps et leur travail.

Un peu d’histoire sur la place des robots dans l’enseignement

En assignant aux machines certaines tâches mécanisées, un enseignant peut renforcer sa présence humaine auprès des élèves et réaliser d’autres activités plus qualitatives au niveau pédagogique. C’est aussi l’avis de Burrhus Frederic Skinner, psychologue et comportementaliste dans les années 1950, théoricien de l’apprentissage automatique et auteur des premiers programmes pratiques de ce type.

L’ère pré-informatique jusqu’à aujourd’hui

Dans ses expériences, Skinner a utilisé une simple machine pour mener des quiz dans lesquels les réponses correctes étaient récompensées. C’était l’ère pré-informatique. Cependant, la méthodologie et les algorithmes de Skinner ont ensuite été utilisés dans des logiciels d’apprentissage automatisé et de test des connaissances tels que Language Labs. Des travaux de Skinner sont nés de nombreuses méthodes et d’innombrables apports théoriques, contribuant largement au développement des sciences cognitives et comportementales.

Aujourd’hui, lorsque les technologies pénètrent dans les écoles, la question de la participation et du rôle des enseignants dans le processus d’enseignement revient et cela peut créer des inquiétudes. D’une part, il est difficile d’imaginer une éducation totalement indépendante, délivrée uniquement par des robots même dotés d’une intelligence artificielle affinée, surtout dans les classes des plus jeunes.

Le rôle d’un tuteur, d’un guide, d’un mentor et d’une autorité semble assez évident. D’un autre côté, il est difficile de conserver sa position et son autorité lorsque l’on diffère légèrement ou même fortement de ses propres élèves en ce qui concerne la maîtrise de l’utilisation des ordinateurs et des appareils mobiles. Et oui, malheureusement, c’est souvent le cas. Les élèves sont plus expérimentés en informatique et dans le maniement des outils numériques, que les enseignants.

Ainsi, il parait tout à fait envisageable de penser qu’une relation de qualité puisse s’établir entre un robot et des élèves.

L’homme n’est pas un objet de cybernétique

L’idée même d’automatisation et d’enseignement en tant que programme suppose qu’un humain est aussi, dans un sens, une machine qui peut être strictement programmée et que le résultat final de la programmation peut être prédit.

Cette croyance a été à la base de l’idée de l’enseignement programmé et des tentatives de développement de machines automatisant le processus d’enseignement. Dans les années 60 et 70, un scientifique, Eustachy Berezowski, a travaillé sur des « machines d’enseignement » théoriques qui contrôlaient le processus pédagogique et éducatif, sans l’aide d’un professeur.

Malheureusement, ces concepts ont été oubliés plus tard car les chercheurs de l’époque considéraient qu’un être humain n’est pas un objet cybernétique, une machine dans laquelle il suffit de configurer afin de prédire avec précision les résultats.

Pour une transmission des savoirs il faut aussi de l’être humain ! Pour autant, en 2021 quels sont les robots éducatifs permettant aux jeunes élèves d’acquérir des connaissances et un savoir utile pour leur avenir ? Voici une liste non exhaustive des robots existant en 2021.

Les robots humanoïdes

Parmi les robots les plus célèbres, il y a bien évidemment le robot Japonais « Pepper » qui est un robot éducatif disposant d’outils d’apprentissage, mais aussi un interlocuteur avec lequel converser et obtenir des services.

Autre machine éducative, le robot Suisse « Nao » permettant aux enfants atteints d’un handicap qui doivent rester chez eux, de pouvoir interagir et de développer des habilités sociales avec les enfants présents dans leur classe. Ce robot remplace l’enfant absent qui peut nouer des relations avec ses camarades et suivre les enseignements comme s’il était présent.

Les robots éducatifs

Aujourd’hui il y a des dizaines de robots éducatifs qui ne remplacement pas la présence humaine d’un professeur, mais qui contribuent fortement à développer des compétences cognitives essentielles dans l’apprentissage.

Voici une liste non exhaustive des robots éducatives :

  • Le robot Edison
  • Le robot Thymio
  • Le robot Bee Bot
  • Le robot Makeblock
  • Le robot SBrick
  • Le robot MAKERbuino et Ringo

Il existe des robots pour tous les âges et tous les niveaux d’apprentissage. Le plus souvent, ils proposent la résolution de problèmes et d’énigmes, afin de faciliter l’acquisition des connaissances sous la forme d’une activité ludique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici